Pourquoi consulter?

Commotions cérébrales

Survolez les principales causes, leurs symptômes et les professionnels recommandés.

Une commotion cérébrale est un traumatisme crânien qui, contrairement à la croyance populaire, ne survient pas seulement après un coup à la tête. Elle peut causer entre autres des maux de tête, de la fatigue et des étourdissements. Différents professionnels de la santé peuvent traiter vos symptômes et vous guider dans votre rétablissement.

Commotion cérébrale

La commotion cérébrale : Qu’est-ce que c’est?

Une commotion cérébrale, ou traumatisme craniocérébral léger (TCCL), est une atteinte cérébrale qui peut être causée par un choc direct à la tête, ou indirect sur le corps, si l’impact transmet assez de force pour bouger le cerveau et que celui-ci se heurte sur la boîte crânienne.

Comment savoir si vous avez une commotion cérébrale?

Les symptômes en lien avec une commotion cérébrale sont très variés. Vous pourriez ressentir des maux de tête, une grande fatigue, une sensibilité à la lumière ou au bruit, une vision floue, des étourdissements, des nausées, de la désorientation, des difficultés de concentration ou des pertes de mémoire. Une perte de conscience est également possible, mais plus rare.

La durée de ces symptômes est très variable d’une personne à l’autre. Pour certains, ils disparaissent après quelques jours alors que pour d’autres, cela peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Cette situation, autant pour vous que pour votre entourage, peut souvent être une source d'inquiétude et d’incompréhension.

Comment soigner une commotion cérébrale?

Conseil d’expert : évitez les stimulations au cerveau

Pour bien récupérer d’une commotion cérébrale, il faut d’abord éviter les stimulations au cerveau, autant physiques que cognitives, comme le travail ou l’école, les écrans, la lumière, le bruit, l’activité physique, etc.

Cette période de repos est importante, même lorsque les symptômes disparaissent après seulement quelques heures, car le cerveau a besoin d’environ 14 jours pour récupérer minimalement de ce type de blessure.

Lorsque le repos est insuffisant, il arrive que les symptômes réapparaissent. Souvent, cette rechute est en lien avec une reprise trop rapide des activités faisant en sorte que le système nerveux n’arrive pas à s’adapter.

Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé formé pour la prise en charge des commotions cérébrales, surtout si les symptômes persistent plus de 48 heures, afin de recevoir les conseils et les traitements adéquats.

Quel professionnel devriez-vous consulter?

Les différents professionnels travaillent souvent en collaboration afin de maximiser les résultats. Dans le doute, nous vous recommandons de consulter d’abord un physiothérapeute après une commotion cérébrale afin qu’il puisse évaluer vos besoins et les traitements indiqués en lien avec votre condition spécifique. S’il y a lieu, il vous recommandera le ou les professionnels à consulter pour optimiser votre réadaptation.

Pourquoi consulter un physiothérapeute?

Les physiothérapeutes sont formés pour évaluer et traiter les troubles et incapacités qui surviennent à la suite d’une commotion cérébrale. Votre physiothérapeute vous guidera à chaque étape de votre récupération afin que vous sachiez exactement comment et à quel moment vous pouvez reprendre vos activités.

Traitement des commotions cérébrales

Plusieurs thérapeutes ont une formation avancée pour le traitement des commotions cérébrales (aussi appelé traumatisme craniocérébral léger). Certains d’entre eux utilisent une approche novatrice, appelée APEXK, pour la prise en charge des commotions cérébrales. Ils ont été formés par David Tinjust, docteur en neurosciences. L’utilisation de technologies avancées et d’algorithmes sophistiqués nous permet de vous offrir un protocole de réadaptation qui intègre tous les systèmes (visuocognitif, moteur, vestibulaire) pouvant être affectés après une commotion cérébrale. Vous serez ainsi préparés de façon optimale aux exigences du retour à vos activités.